La famille Morell : Jonas, Amanda et leurs parents Oscar et Gema Margos Morell (de gauche à droite sur la photo) sont installés à Cheste, dans la province de Valence. Fournisseurs de Biocoop, ils produisent des fruits bio, principalement des oranges et du raisin, depuis 28 ans.

Ibère qualité

Dans la communauté valencienne, à l'est de l'Espagne, la petite exploitation des Morell représente la quintessence de la qualité des fruits bio espagnols. Ici, l'été est aux amandes et au raisin de table, l'hiver, aux oranges. Leur récolte démarre mi-novembre. "Contrairement au conventionnel, nous attendons pour ramasser les fruits à maturité sur l'arbre, explique Jonas Morell. Nous effectuons trois passages par variété." Les oranges sont lavées, emballées et expédiées en général le jour de la récolte. "Nous ne stockons pas, ce qui limite les besoins de traitement." Les 27ha de vergers sont fertilisés au fumier de brebis issu des deux bergeries des Morell. Nous sommes loin du système de goutte-à-goutte utilisé en non-bio. "Au printemps, poursuit Jonas, la culture des engrais verts complète la fertilisation (orge, trèfle, taille d'arbres broyée). Contre les maladies et les parasites, nous sommes autorisés à utiliser du cuivre, du soufre, de l'huile minérale. Et chaque année, nous achetons à Valence des insectes prédateurs naturels des cochenilles, principaux ravageurs de l'orange dans notre région."

 

 

Le sud de l'Espagne et la Sicile sont parfois accusés de faire travailler illégalement et dans de très mauvaises conditions leur main d'oeuvre. Ce n'est pas le cas chez les Morell. "Nous avons les mêmes travailleurs d'année en année, nous les payons jusqu'à 2000€ par mois en fonction des quantités ramassées, car nous partons du principe que pour qu'ils ramassent bien les oranges, ce qui est difficile, les salariés doivent être contents et convenablement rémunérés". Cela dit "aujourd'hui, la problématique d'une main d'oeuvre déplacée et maltraitée ne semble plus avoir cours en Espagne où le chômage frappe 25% de la population ; les reportages qui dénonçaient cette exploitation remontent au début des années 2000 et ne sont plus d'actualité" commente Serge Le Heurte, responsable des filières chez Biocoop, précisément de retour d'un voyage en Espagne.

Pour en savoir plus, visitez le site web de la famille Morell


Inscription à la lettre d'information

S'abonner

Inscrivez vous à notre NEWSLETTER
et recevez notre actualité et nos dossiers

Ouvert 

du lundi au samedi
de 09h00 à 19h30

Téléphone:
04 67 87 05 88

 venir ...

 nous contacter ...

 

Facebook Twitter Google+ Autour.com

 
 

Les produits du mois

L'huile Omega+ de BioPlanète

Non seulement cette huile ravit les papilles, mais en plus elle nourrit les cellules ! Omega + pourrait presque être qualifiée d'huile précieuse tant elle est bénéfique pour la santé. Plus exactement, il s'agit d'un mélange d'huiles. Bio Planète en a choisi cinq dont les acides gras essentiels se complètent pour composer un équilibre parfait, riche en vitamine E et en acides gras essentiels.

Et en plus, elle est très savoureuse, car en composant Omega +, Bio Planète a tenu compte des critères organoleptiques de chacune des cinq huiles pour obtenir une saveur très agréable.

La base de ce mélange c'est l'huile de tournesol oléique désodorisée, réputée pour sa richesse en vitamine E. L'huile de colza et l'huile de cameline vierges apportent les acides gras alpha-linolénique (oméga 3) qui sont indispensables à notre santé mais que notre corps ne peut fabriquer seul. Il nous faut donc en absorber chaque jour ! L'huile de sésame vierge, riche en anti-oxydants naturels et en omega 6, a une saveur très intéressante. Et puis bien sûr, impossible de se passer de l'huile d'olive vierge extra, qu'on ne présente plus !

Lire la suite...

Noiseraie Productions : pâtes à tartiner pour gourmands

Les pâtes à tartiner de l'Ecureuil, c'est la marque donnée à toutes les délicieuses productions artisanales qui sortent des chaudrons de la société Noiseraie productions. Installée depuis plus de vingt ans au coeur du parc régional de la Brenne, dans le Berry (Indre), elle s'était d'abord fait une spécialité de pralinés artisanaux, cuits au poêlon, destinés aux pâtissiers chocolatiers, c'est vous dire leur savoir-faire ! Dans les années 2000 la société familiale s'est lancée dans la pâte à tartiner bio, à base de noisettes et de cacao.

Lire la suite...