Biocoop soutient le nouveau livre de de Gilles-Eric Séralini, « Plaisirs cuisinés ou poisons cachés, dialogue entre un chef et un cuisinier », un livre qui mêle cuisine et science.

Gilles-Éric Séralini, professeur et chercheur à l'université de Caen, président du conseil scientifique du CRIIGEN (Comité de recherche et d'informations indépendantes sur le génie génétique) et spécialiste des OGM et des pesticides s’est associé à Jérôme Douzelet, chef cuisinier responsable, spécialiste de cuisine naturelle et biologique, pour publier chez Actes Sud un livre éloquent,"Plaisirs cuisinés ou poisons cachés, dialogue entre un chef et un scientifique", dénonçant la standardisation des goûts et des textures par les produits industriels mais aussi leurs méfaits pour la santé.

Depuis des décennies, les sciences s'invitent dans nos assiettes. Cet ouvrage va maintenant leur demander de se mettre à table. Les industries internationales ont systématisé l’emploi de substances chimiques, depuis leur épandage dans les champs, en passant par l’élevage, les transformations, les conditionnements et la distribution de notre nourriture. L’utilisation de produits chimiques dans la nourriture est devenue la norme : métaux lourds, herbicides, insecticides, fongicides, additifs, OGM, exhausteurs de goût, détergents, plastifiants... En les ingérant, ceux-ci pénètrent notre corps en permanence.

 

Pourtant les effets sur notre santé sont encore méconnus, ou camouflés par intérêt. Et les autorisations de mise sur le marché de ces produits masquent au grand public le danger sanitaire que ces nouveaux contaminants alimentaires peuvent engendrer. Gilles-Eric Séralini estime qu' "on mange à peu prés 36 pesticides par jour" et dénonce "l'agriculture transformée, l'agriculture industrielle qui est à la base de beaucoup d'empoisonnements qui n'osent pas dire leur nom".

Ce processus a atteint une telle ampleur qu'il est susceptible d'orienter une partie du devenir des peuples et de la planète. Au fil d'un repas-plaisir partagé avec le lecteur, où des produits savoureux et naturels émoustillent nos papilles, où on découvre avec plaisir la richesse nutritionnelle et gustative des aliments biologiques, Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet transmettent un message fort : notre manière de produire et de consommer nos aliments conditionne un véritable choix de société. Continuer à creuser la voie industrielle, chimique, au péril de notre santé et de la contamination de notre environnement, ou chercher la voie de l'épanouissement des saveurs et des personnes, tout en préservant la vie sous toutes ses formes ?

Les deux auteurs vantent l'utilisation "de plantes détoxifiantes qui peuvent être ajoutées aux plats et les rendre meilleurs" ainsi que "des produits locaux les plus biologiques possibles".

En cette période de fêtes de fin d’année, où la gastronomie est reine, il nous revient de commencer ou continuer à choisir ce que nous mettons dans nos assiettes !

N’hésiter pas à vous plonger dans la lecture de ce livre, vous en sortirez beaucoup plus informés sur le contenu de vos assiettes….

Un livre à mettre entre toutes les mains et à offrir en cadeau de Noël

A se procurer dans toutes les bonnes librairies ou sur le site des Editions Actes Sud !

Plaisirs cuisinés ou poisons cachés. Dialogue entre un chef et un scientifique, Gilles-Eric Sérilini, Jérôme Douzelet, Préface Jean-Marie-Pelt, Editions Actes Sud, 208 pages, 19,80 €.

Les auteurs

Gilles-Éric Séralini est professeur à l'université de Caen en biologie moléculaire, chercheur sur les effets des pesticides de différents polluants, et des OGM sur la santé. Il est actuellement président du conseil scientifique du CRIIGEN (Comité de recherche et d’information indépendante sur le génie génétique). Il a dirigé de 1993 à aujourd‘hui dix huit thèses expérimentales, notamment sur les hormones sexuelles et les cancers. Il a publié plus de trois cent communications internationales et nationales et plusieurs livres sur le sujet.

Jérôme Douzelet est administrateur du CRIIGEN, représentant des professions de la restauration. Défendre les valeurs auxquelles il croit et développer sa cuisine, qu’il qualifie de « vivante, nature et bio », lui ont fait parcourir le monde aux côtés de Gilles-Eric Séralini pour donner des conférences sur ce sujet. Au Mas de Rivet, à Barjac DANS LE Gard avec son équipe familiale, il cultive maintenant son jardin écologique et des réseaux de proximité de fournisseurs d’une grande qualité.


Inscription à la lettre d'information

S'abonner

Inscrivez vous à notre NEWSLETTER
et recevez notre actualité et nos dossiers

Ouvert 

du lundi au samedi
de 09h00 à 19h30

Téléphone:
04 67 87 05 88

 venir ...

 nous contacter ...

 

Facebook Twitter Google+ Autour.com

 
 

Les produits du mois

L'huile Omega+ de BioPlanète

Non seulement cette huile ravit les papilles, mais en plus elle nourrit les cellules ! Omega + pourrait presque être qualifiée d'huile précieuse tant elle est bénéfique pour la santé. Plus exactement, il s'agit d'un mélange d'huiles. Bio Planète en a choisi cinq dont les acides gras essentiels se complètent pour composer un équilibre parfait, riche en vitamine E et en acides gras essentiels.

Et en plus, elle est très savoureuse, car en composant Omega +, Bio Planète a tenu compte des critères organoleptiques de chacune des cinq huiles pour obtenir une saveur très agréable.

La base de ce mélange c'est l'huile de tournesol oléique désodorisée, réputée pour sa richesse en vitamine E. L'huile de colza et l'huile de cameline vierges apportent les acides gras alpha-linolénique (oméga 3) qui sont indispensables à notre santé mais que notre corps ne peut fabriquer seul. Il nous faut donc en absorber chaque jour ! L'huile de sésame vierge, riche en anti-oxydants naturels et en omega 6, a une saveur très intéressante. Et puis bien sûr, impossible de se passer de l'huile d'olive vierge extra, qu'on ne présente plus !

Lire la suite...

Noiseraie Productions : pâtes à tartiner pour gourmands

Les pâtes à tartiner de l'Ecureuil, c'est la marque donnée à toutes les délicieuses productions artisanales qui sortent des chaudrons de la société Noiseraie productions. Installée depuis plus de vingt ans au coeur du parc régional de la Brenne, dans le Berry (Indre), elle s'était d'abord fait une spécialité de pralinés artisanaux, cuits au poêlon, destinés aux pâtissiers chocolatiers, c'est vous dire leur savoir-faire ! Dans les années 2000 la société familiale s'est lancée dans la pâte à tartiner bio, à base de noisettes et de cacao.

Lire la suite...